Image monde - Attijari Trade

drapeau Russie Russie : Profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

Le pays est assez ouvert au commerce extérieur, qui représente 46 % du PIB (Banque mondiale, 2020), malgré des lois et des politiques strictes. La Russie est devenue membre de l'OMC en 2012, est membre de la Communauté des États indépendants, qui a établi une zone de libre-échange, et est membre de l'Union douanière eurasienne. La Russie et l'Ukraine ont aboli les préférences commerciales mutuelles. L'Union douanière eurasienne a signé un accord avec le Vietnam et négocie des accords de libre-échange avec, par exemple, l'Iran, l'Inde, l'Égypte, Singapour et la Serbie. La Russie est le 16e exportateur et le 21e importateur de marchandises au monde (OMC, 2020). Il exporte principalement des hydrocarbures (plus de 50% des exportations totales), des combustibles solides, du blé et du méteil, du fer et de l'acier, des métaux précieux, des pierres précieuses et du bois, et importe principalement des machines, des produits pharmaceutiques, des produits électroniques, des produits électriques, des véhicules et des plastiques. Après avoir fortement chuté en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, le volume des exportations et des importations de biens et services a rebondi en 2021. Les exportations ont augmenté de 3,2 % par rapport à 2020, tandis que les importations ont bondi de 17,3 % (FMI). Selon les prévisions du FMI, les exportations devraient augmenter plus rapidement en 2022 (5,6 %) avant de ralentir en 2023 (2,7 %). Les importations devraient ralentir en 2022 (6,8 %) et encore plus en 2023 (1,6 %).
 
Les principaux clients de la Russie sont la Chine (14,6 % des exportations), les Pays-Bas (7,4 %), le Royaume-Uni (6,9 %), l'Allemagne (5,5 %), la Biélorussie (4,7 %) et la Turquie (4,7 %). Ses principaux fournisseurs sont la Chine (23,7 % des importations), l'Allemagne (10,1 %), les États-Unis (5,7 %), la Biélorussie (5,4 %) et l'Italie (4,4 %). Depuis le conflit en Ukraine et les sanctions économiques imposées par les pays occidentaux, le Kremlin a imposé un embargo sur les produits agricoles européens et américains et a reconfiguré ses relations commerciales.
 
Le pays enregistre des excédents commerciaux importants et réguliers depuis 1998, principalement dus à la richesse de ses ressources naturelles, notamment en hydrocarbures (pétrole brut et gaz naturel notamment). L'excédent commercial compense facilement le déficit des services et des revenus. Cependant, en raison de la pandémie de COVID-19 et de la chute des prix du pétrole, l'excédent a diminué en 2020. Selon les dernières données de l'OMC, la Russie a exporté pour 332,2 milliards de USD de marchandises en 2020 et importé pour 240,4 milliards de USD, affichant un excédent de 91,8 milliards de USD (contre 165,3 milliards de USD en 2019). Le pays a exporté pour 46,7 milliards de USD de services et importé pour 63,4 milliards de USD. Selon les données préliminaires de la banque centrale russe, l'excédent commercial est passé à 162,8 milliards de dollars au cours de la période de janvier à novembre 2021 (contre 82,9 milliards de dollars au cours de la même période en 2020), grâce à la hausse des prix du pétrole. Malgré les efforts déployés depuis l'imposition des sanctions, la substitution des produits nationaux aux importations n'a guère réussi, sauf dans l'industrie alimentaire.

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 191.406238.384248.856254.598240.380
Exportations de biens (millions USD) 281.825353.104443.914419.850332.227
Importations de services (millions USD) 74.37987.40093.41297.66863.435
Exportations de services (millions USD) 50.50456.84763.62461.79346.707

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

 
Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 46,546,951,649,446,1
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 90.215114.558195.058165.25291.848
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 66.25683.235164.976128.50774.433
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -3,717,32,73,4-12,0
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 3,25,05,60,7-4,3
Importations de biens et services (en % du PIB) 20,720,820,820,920,6
Exportations des biens et services (en % du PIB) 25,926,130,828,525,5

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

 
Prévisions du commerce extérieur 2022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)2026 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) -16,0-3,05,23,11,9
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) -19,25,64,34,13,0

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2021
Chine 14,0%
Pays-Bas 8,6%
Allemagne 6,0%
Turquie 5,4%
Biélorussie 4,7%
Voir plus de pays 61,4%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2021
Chine 24,8%
Allemagne 9,3%
Etats-Unis 5,9%
Biélorussie 5,3%
Corée du sud 4,4%
Voir plus de pays 50,3%

Source : Comtrade, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

492,3 Mds USD de produits exportés en 2021
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 22,5%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 14,2%
Houilles; briquettes, boulets et combustibles...Houilles; briquettes, boulets et combustibles solides simil. obtenus à partir de la houille 3,6%
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 3,5%
Demi-produits en fer ou en aciers non-alliésDemi-produits en fer ou en aciers non-alliés 1,9%
Voir plus de produits 54,3%
293,5 Mds USD de produits importés en 2021
Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les tél...Postes téléphoniques d'usagers, y.c. les téléphones pour réseaux cellulaires et pour autres réseaux sans fil; autres appareils pour la transmission ou la réception de la voix, d'images ou d'autres données, y.c. les appareils pour la communication dans un réseau filaire ou sans fil [tel qu'un réseau local ou étendu]; leurs parties (à l'excl. des ceux du n° 8443, 8525, 8527 ou 8528) 3,9%
Parties et accessoires de tracteurs, véhicules...Parties et accessoires de tracteurs, véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur inclus, voitures de tourisme, véhicules pour le transport de marchandises et véhicules à usages spéciaux du n° 8701 à 8705, n.d.a 3,6%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non-mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 3,2%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 2,7%
Machines automatiques de traitement de...Machines automatiques de traitement de l'information et leurs unités; lecteurs magnétiques ou optiques, machines de mise d'informations sur support sous forme codée et machines de traitement de ces informations, n.d.a. 2,7%
Voir plus de produits 83,9%

Source : Comtrade, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Principaux services échangés

61,3 Mds USD de services exportés en 2018
35,34%
20,68%
18,73%
8,87%
6,83%
2,51%
2,16%
1,67%
1,43%
0,95%
0,83%
92,0 Mds USD de services importés en 2018
37,26%
22,18%
16,58%
6,84%
5,10%
4,35%
1,99%
1,67%
1,51%
1,43%
1,09%

Source : Département des statistiques des Nations Unies, dernières données disponibles

 

Le système de change

La monnaie locale
Rouble russe (RUB)
Le régime de change
Régime de change flottant contrôlé.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
Le cours du rouble est stable, même si des pressions à la hausse existent.
Grâce à l'importance de ses exportations, la Russie a accumulé des réserves de change considérables, lui permettant de faire face à un éventuel retournement de conjoncture.
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Rouble russe (RUB) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 6,846,026,686,747,59

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
La coopération économique internationale
La Russie est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), OCDE (État adhérent), Zone de coopération économique de la mer Noire (BSEC), CCI, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) (partenaire de dialogue), G-8, G-20, OMC, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), entre autres.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par la Russie peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Oui

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
Oui

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
Les marchandises expédiées en Russie doivent être accompagnées des documents suivants :
- Le document administratif unique (DAU)
- La facture commerciale : elle doit être établie en 3 exemplaires, en anglais ou en russe et contenir les mentions habituelles. Elle doit préciser le numéro du terminal douanier.
- Un certificat phytosanitaire : il est nécessaire pour les fruits, les légumes, les semences et autres végétaux et est délivré par le service régional de la protection des végétaux.
- Un certificat sanitaire : il est nécessaire pour les viandes et est délivré par la direction départementale des services vétérinaires.
- Certificat de conformité aux normes russes (GOST-R) : il est nécessaire pour les produits susceptibles de présenter un danger pour la santé ou la protection de l'environnement (produits alimentaires, produits chimiques, biens de consommation, etc.).
- Les documents de transport et la liste de colisage

Pour aller plus loin, consultez notre service Documents d'accompagnement.

Les zones franches
Les zones de libre-échange sont appelées zones économiques spéciales (ZES). La Russie compte actuellement 27 ZES, réparties en quatre catégories :

- les zones de technologie et d'innovation
- Zones de tourisme et de loisirs
- Zones industrielles et de production
- Zones logistiques (portuaires)

En outre, le gouvernement russe a créé un programme distinct mais similaire - "Territoires de développement avancé" - avec un traitement fiscal préférentiel et des procédures gouvernementales simplifiées en Sibérie, à Kaliningrad et dans l'Extrême-Orient russe.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site du Ministère du Développement économique.
Pour plus d'informations
Le Portail des douanes
Ministère du Développement économique et du Commerce null
Les barrières non-tarifaires
La certification des produits, processus compliqué, constitue une barrière aux échanges.
Le secteur agro-alimentaire est particulièrement protégé avec des quotas sur certains produits ainsi que des normes phytosanitaires très strictes.
Les exportateurs citent souvent les procédures douanières russes, lourdes et imprévisibles, comme un obstacle important. Néanmois depuis 2014, la Russie a fait des efforts pour rendre le commerce international plus facile en implementant le système électronique pour la soumission des documents pour import-export et en diminuant le nombre des inspections physiques pour des produits importés.
Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Gaz naturel et service (libéralisation), métallurgie (anti-dumping), droits de propriété intellectuelle.
L'évaluation de la politique commerciale
La politique commerciale de la Russie, vue par l'OMC.
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Barrières aux échanges, inventoriées par l'UE (en anglais)
Barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
Centre pour les tests et certifications (en russe)
Institut de recherche pour la certification
Institut pour l'information sur la certification et la qualité
Service fédéral de contrôle des soins de santé et du développement social
Service fédéral de surveillance de la protection des consommateurs
Agence fédérale de la communication et des médias
L'insertion dans le réseau international de normalisation
La Russie est membre de l'Organisation Internationale pour la Standardisation (ISO), le Comité International Electrotechnique (IEC), l'Union Internationale des Télécommunications (ITU), l'Organisation Internationale de Métrologie Légale (OIML). Elle est signataire de la convention du Mètre et membre affilié de la Coopération Internationale des Laboratoires d'Accréditation.
Dans le cadre de la CEI, la Russie est partie intégrante du Conseil Euroasiatique pour la Standardisation, la Métrologie et la Certification. Elle est aussi membre de l'Organisation Européenne pour la Qualité, de COOMET 
L'obligation d'utiliser des standards
L'adoption des standards est volontaire.
La classification des normes
GOST + 4 chiffres indiquant le rang + 2 chiffres indiquant le domaine technique
L'évaluation du système de standardisation
Le système de certification est lourd, compliqué et change souvent. Il repose encore largement sur des tests, mêmes pour des produits ayant des certifications internationales acceptées. En outre, il manque de transparence, malgré des progrès ces dernières années. Néanmoins la certification est souvent nécessaire, en particulier pour les entreprises, très attachées au système des normes. Il est conseillé de faire appel à des distributeurs ou des consultants expérimentés.

La règlementation sur les normes est également encadrée par les traités de l'Union douanière. Pour plus d'informations, consultez le site de l'Union douanière.

La consultation des normes on-line
Catalogue en ligne
Les organismes de certification
Liste des organismes de certification   
GOST
Rostest USA, Inc.
CCIS spécialiste en régulation technique en Russie et CEI.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022