Image monde - Attijari Trade

drapeau Italie Italie : Profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

L'Italie a une économie tournée vers l'exportation et est le 8e exportateur mondial et le 12e importateur mondial, le commerce représentant 63 % de son PIB (Banque mondiale, dernières données disponibles). Selon les derniers chiffres de l'ISTAT pour 2021, la part de marché de l'Italie dans les exportations mondiales de marchandises s'élevait à 2,71 %. Les grandes entreprises exportatrices (1 961 unités d'au moins 250 salariés) représentaient 48,8% des exportations nationales, les moyennes entreprises (50-249 salariés) 31,3% et les petites entreprises (moins de 50 salariés) 19,9%. Les principales exportations du pays comprennent les médicaments, les voitures et les pièces de véhicules, le pétrole raffiné, les malles, les valises et les trousses de toilette. L'Italie est également le deuxième exportateur de vin au monde. Le pays dépend des importations pour ses besoins énergétiques, c'est pourquoi les produits pétroliers et gaziers figurent parmi les principaux postes de la facture d'importation de l'Italie, avec les véhicules à moteur et les médicaments (données Comtrade 2021).

Les principaux partenaires commerciaux de l'Italie sont l'Allemagne (13,1 %), la France (10,3 %), les États-Unis (9,5 %), la Suisse (5,4 %) et l'Espagne (5 %), tandis que les importations proviennent principalement d'Allemagne (16,1 %), de France ( 8,3 %), la Chine (8,5 %), les Pays-Bas (5,9 %) et l'Espagne (5,1 % - données Comtrade). Dans l'ensemble, l'UE a représenté 52 % des exportations totales.

Depuis la crise de la dette souveraine en 2010 et après plusieurs années d'enregistrement d'un déficit commercial, l'Italie a changé de cap et a enregistré des balances commerciales positives ces dernières années. Selon les données de l'OMC, en 2021, le pays a exporté des biens d'une valeur de 610,2 milliards USD (+23%% en glissement annuel), tandis que les importations ont augmenté à un rythme plus rapide (+31,8%), pour un total de 557,5 milliards USD, également en raison de la hausse dans les factures d'énergie. La même année, l'Italie a exporté des services pour une valeur totale de 102,4 milliards USD, tandis que ses importations se sont élevées à 113,5 milliards USD (+18,3% et +23,8% en glissement annuel, respectivement). Déjà fin 2021, les exportations italiennes avaient dépassé de 7,5 % les niveaux d'avant la pandémie (ISTAT). La même année, l'excédent commercial global pour les biens et services s'élevait à environ 2,4 % du PIB (contre 3,6 % un an plus tôt - Banque mondiale). En ce qui concerne le premier semestre 2022, les données de l'ISTAT montrent que les exportations ont augmenté de 22,4 % par rapport à la même période en 2020, tandis que les importations ont augmenté de 44,2 % (à 306,2 et 302,6 milliards EUR, respectivement).

 
Valeurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 503.240475.006426.867567.421689.256
Exportations de biens (millions USD) 549.526537.718499.792615.635657.039
Importations de services (millions USD) 126.883122.90294.677117.179134.168
Exportations de services (millions USD) 123.435122.42185.101103.344124.083

Source : World Trade Organisation (WTO), Dernières données disponibles.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 60,359,955,363,175,8
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 54.14667.88778.58859.268-20.809
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 50.61767.35869.26648.460-31.117
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 3,4-0,7-12,115,211,8
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 2,11,6-13,514,09,4
Importations de biens et services (en % du PIB) 28,928,325,830,438,7
Exportations des biens et services (en % du PIB) 31,431,629,432,737,1

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 2,22,82,72,72,5
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 1,63,23,12,82,7

Source : IMF, World Economic Outlook, Dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Allemagne 12,4%
Etats-Unis 10,4%
France 10,1%
Espagne 5,2%
Suisse 5,0%
Voir plus de pays 57,0%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Allemagne 13,6%
Chine 8,8%
France 7,3%
Pays-Bas 5,6%
Espagne 4,7%
Voir plus de pays 60,0%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

659,4 Mds USD de produits exportés en 2022
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non-mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 5,2%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 3,9%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 2,5%
Parties et accessoires de tracteurs, véhicules...Parties et accessoires de tracteurs, véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur inclus, voitures de tourisme, véhicules pour le transport de marchandises et véhicules à usages spéciaux du n° 8701 à 8705, n.d.a 2,2%
Sang humain; sang animal préparé en vue d’usages...Sang humain; sang animal préparé en vue d’usages thérapeutiques, prophylactiques ou de diagnostic; antisérums, autres fractions du sang et produits immunologiques, même modifiés ou obtenus par voie biotechnologique; vaccins, toxines, cultures de micro-organismes (à l’exclusion des levures) et produits similaires 1,8%
Voir plus de produits 84,4%
695,2 Mds USD de produits importés en 2022
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 9,9%
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 6,5%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 3,7%
Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002,...Médicaments (à l'excl. des produits du n° 3002, 3005 ou 3006) constitués par des produits mélangés ou non-mélangés, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques, présentés sous forme de doses [y.c. ceux destinés à être administrés par voie percutanée] ou conditionnés pour la vente au détail 3,0%
énergie électriqueénergie électrique 2,2%
Voir plus de produits 74,8%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux Import-Export.

 

Le système de change

La monnaie locale
Euro (EUR)
Le régime de change
Flottant.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
Risque de change limité puisque l’euro est une devise majeure.
Il n'y a pas de réglementation particulière sur les échanges de devises.
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 MAD 0,100,090,090,090,09

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
 

Retrouvez tous les taux de change au jour le jour sur notre service Convertisseur de devises.

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Membre de l'OCDE
Signataire du Protocole de Kyoto
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
Signataire de l'Accord international sur le café
La coopération économique internationale
L'Italie est membre des organisations économiques internationales suivantes: FMI, Union européenne, CCI, Espace économique européen, OMC, Initiative centreuropéenne (ICE), G-7, G-8, G-10, G-20, OCDE, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe l'Italie, cliquez ici. L'appartenance de l'Italie à une organisation internationale est également indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par l'Italie peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Oui

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
Oui

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
L'entrée de marchandises ayant un caractère communautaire dans l'un des 27 pays de l'Union Européenne se fait sous exonération de droits de douane et de formalités douanières.
Les documents devant accompagner les marchandises lors d'une livraison intracommunautaire sont les suivants :
- la facture commerciale ;
- le certificat d'origine ;
- le certificat sanitaire et phytosanitaire (nécessaire, dans le cas d'un échange intracommunautaire, que concernant les animaux vivants) ;
- le document administratif unique (DAU) (exigé pour les échanges avec les Départements d'outre-mer, les îles anglo-normandes et les îles Canaries).

Lors d'une transaction extracommunautaire, il faut ajouter :
- la licences d’importation ;
- les homologations ;
- le Document Unique Douanier (DUA).

Pour aller plus loin, consultez notre service Documents d'accompagnement.

Les zones franches
L'Italie a deux ports de libre-échange : Trieste et Venise.

Trieste est la principale zone de libre-échange d'Italie. Les marchandises peuvent y rester 180 jours sans droits de douane. Venise est une autre zone de libre-échange, mais elle est en cours de restructuration. Il existe une législation visant à créer des zones de libre-échange à Naples et à Gênes, mais elle n'a pas encore été mise en œuvre.
Pour plus d'informations
Douanes italiennes
Ministère des Affaires Etrangères
Ministère de l'Economie
Les barrières non-tarifaires
Au titre de son adhésion à l'Union Européenne, l'Italie applique les réglementations communautaires valables dans toute l'Union.

Si l'UE a une politique de commerce extérieur assez libérale, il existe un certain nombre de restrictions, notamment au niveau des produits agricoles, découlant de l'application de la PAC (Politique Agricole Commune) : l'application de compensations à l'importation et à l'exportation de produits agricoles pour favoriser le développement de l'agriculture au sein de l'UE implique un certain nombre de systèmes de contrôle et de régulation des marchandises entrant sur le territoire de l'Union.
Par ailleurs, pour des raisons sanitaires, pour ce qui concerne la présence d'Organismes Génétiquement Modifiés, s'ils sont autorisés sur le territoire européen, leur présence doit par exemple être systématiquement spécifiée sur les emballages. Le boeuf élevé aux hormones est également interdit à l'importation.
Le principe de précaution est désormais plus largement privilégié : en cas de doute, l'importation est interdite jusqu'à ce que la preuve de la non-nocivité des produits soit démontrée.

Les marchandises contenant des produits d'origine animale doivent venir accompagnes d'un certificat délivré par une autorité compétente du pays d'origine.

Les produits de la pêche doivent montrer un certificat de capture.

Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Vin, pâtes, légumes et fruits frais ou transformés.
L'évaluation de la politique commerciale
Les pages de l’OMC dédiées à l'Italie
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Information sur les barrières aux commerce agricole (en anglais), Portail de la representation permanente des Etats Unies auprès de l'UE
Information sur la fiscalité et la politique douaniére de l'EU, Portail de la Commission européenne sur la fiscalité et l'union douanière
Information sur l'incitative douane électronique, Portail de la Commission européenne sur l'incitative douane électronique

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
Organisation Italienne de Normalisation (Ente Nazionale Italiano di Unificazione, UNI)
Comité Electrotechnique italien (CEI) (en italien)
L'insertion dans le réseau international de normalisation
L'Organisation Internationale de Normalisation (ISO)
La Commission International Electrotechnique (IEC)
L'Union internationale des télécommunications (UTI)
Comité européen de normalisation (CEN) (en anglais)Comité européen de normalisation (CEN) (en anglais)
Le Comité européen de normalisation pour l'électrotechnique (CENELEC)
L'obligation d'utiliser des standards
Oui
La classification des normes
Les normes italiennes sont nommées UNI. Celles du secteur électrotechnique sont nommées CEI.
L'évaluation du système de standardisation
Le système de standardisation est respecté et garantit de meilleures ventes. Les consommateurs sont de plus en plus attachés aux normes.

Selon la réglementation de l'UE, toute manufacture doit être en conformité avec la réglementation de standards.

La consultation des normes on-line
Le catalogue UNI
Le catalogue du CEI
Le catalogue ISO
Les organismes de certification
Entité italienne d'accréditation (Accredia)
Association de laboratoires indépendants de tests et certification (ALPI)

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Janvier 2024