Créez votre profil I Mot de passe oublié ?
Gérer une entreprise

drapeau Espagne Espagne : Gérer une entreprise

Dans cette page : Formes légales d'entreprises | La population active en chiffres | Les conditions de travail | Le coût du travail | Le management des ressources humaines

 

Formes légales d'entreprises

Sociedad de Responsabilidad Limitada ou S.L. (société à responsabilité limitée)
Nombre de partenaires et d'associés : Minimum : 1 associé
Capital minimum et/ou maximum : 3.000 EUR minimum entièrement souscrit et libéré.
Responsabilité des associés : Responsabilité limitée au montant des apports.
Sociedad Anonima ou S.A. (société anonyme)
Nombre de partenaires et d'associés : Minimum : 1 associé
Capital minimum et/ou maximum : 60.000 EUR minimum, libéré à hauteur minimale de 25% du montant de la constitution.
Responsabilité des associés : Responsabilité limitée au montant des apports.
Sociedad colectiva (société en nom collectif)
Nombre de partenaires et d'associés : Minimum : 2 associés.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Responsabilité solidaire et illimitée vis-à-vis des tiers.
Sociedad comanditaria (société en commandite)
Nombre de partenaires et d'associés : Minimum : 2 associés. Il y a 2 types d'associés, les commandités et les commanditaires.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Responsabilité des commandités illimitée. Responsabilité des commanditaires limitée au montant des fonds apportés.
Annuaires d'entreprises
Registre des entreprises espagnoles, en espagnol
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Espagne OECD
Procédures (nombre) 7,00 5,21
Temps (jours) 12,50 9,47

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

 
Pour plus d'informations
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Espagne.
Registre du commerce
Crear-empresas
Les organismes compétents
Registre national du commerce
 

Les procédures de recouvrement

Les principes du recouvrement
L'Espagne a un régime de faillite équitable et transparent. Les procédures de faillite sont régies par la loi sur les faillites de 2003, qui est entrée en vigueur le 1er Septembre 2004. Elle s'applique aux particuliers et aux entreprises. L'objectif principal de cette loi est d'assurer le recouvrement des créances par les créanciers, promouvoir un consensus entre les parties et, si possible, de permettre la survie et la pérennité de l'entreprise. Depuis 2002, le Gouvernement espagnol a simplifié la faillite :
- en remplacement de la cessation de paiements, l’entreprise est « mise en vente aux enchères » sous le contrôle d’un administrateur judiciaire. Elle peut alors cesser ou non son activité,
- si aucune solution de reprise ou de renégociation de la dette n’est trouvée, l’entreprise est mise en faillite et ses biens liquidés pour payer en partie les créanciers.
Le ratio d'endettement
Toutes les dettes impayées (salaires, Sécurité sociale, fournisseurs, etc.) depuis plus de 6 mois peuvent entraîner la mise en route du processus de liquidation de l’entreprise.
La loi sur les faillites
"Ley Concursal" 22/2003 du 9 juillet 2003.

Retour vers le haut

La population active en chiffres

201820192020
Population active 23.065.83623.227.68322.799.921

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
201720182019
Taux d'activité total 74,16%74,06%74,17%
Taux d'activité des hommes 79,25%79,21%79,05%
Taux d'activité des femmes 69,02%68,85%69,24%

Source : International Labour Organization, ILOSTAT database

 
Employés, par type de métier (% de la population active) 2015
Commerce de gros et de détail, réparations de véhicules automobiles et de motocycles 16,3%
Activités de fabrication 12,5%
Activités d'hébergement et de restauration 8,4%
Santé et et activités d'action sociale 8,1%
Administration publique et défense; sécurité sociale obligatoire 7,4%
Éducation 6,6%
Construction 6,0%
Activités de services administratifs et d'appui 5,2%
Activités professionnelles, scientifiques et techniques 5,0%
Transport et entreposage 4,9%
Agriculture, sylviculture et pêche 4,1%
Information et communication 3,0%
Activités financières et d'assurances 2,5%
Arts, spectacles et loisirs 2,0%
Distribution d'eau; réseau d'assainissement; gestion des déchets et activités de remise en état 0,7%
Activités immobilières 0,6%
Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et climatisation 0,5%
Activités extractives 0,2%
 

Retour vers le haut

Les conditions de travail

Les horaires
 
  • La durée légale du temps de travail
40 heures
  • La durée maximum
Ne doit pas dépasser 9h par jour sauf si convenu par convention collective ou entre l'entreprise et les représentants syndicaux. Les heures supplémentaires ne peuvent dépasser 80 par an. 40h par semaine en moyenne sur l'année.
  • Les horaires de nuit
Entre 22h et 6h.
Les jours de repos hebdomadaire
1,5 jour ininterrompu par semaine (le dimanche et le samedi après-midi ou le lundi matin).
Les congés payés
30 jours calendaires par année de service
L'âge de la retraite
65 ans ou 64 ans. En janvier 2011, une réforme a été introduite, faisant passer l'âge de la retraite de 65 à 67 ans sur une période de 15 ans débutant en 2013.
L'âge minimum légal pour travailler
Fin de la scolarisation obligatoire ou 15 ans
Le marché du travail informel
3% selon l’Eurobaromètre
15% selon certaines estimations

Retour vers le haut

Le coût du travail

Le salaire

Le salaire minimum
En 2022, le salaire minimum interprofessionel en Espagne était de 1.000 euros par mois, soit 33,3 euros par jour (SEPE).
Le salaire moyen
En 2020, le salaire moyen annuel était de 37.922 USD (OCDE).
Les autres formes de rémunérations
  • Pour les heures supplémentaires
Dépend de la convention collective du secteur.
  • Pour les week-end
Dépend de la convention collective du secteur.
  • Pour les heures de nuits
Dépend de la convention collective du secteur.
  • Pour les heures supplémentaires de nuit
Les heures supplémentaires de nuit sont interdites.
 

Les coûts de sécurité sociale

Les domaines couverts
Vieillesse, invalides et survivants, maladie, maternité, accidents du travail, chômage et allocations familiales.  Se reporter au site de l'ISSA pour plus de détails.
Les contributions
Les contributions sociales payées par l'employeur : En date de janvier 2022, la contribution de l'employeur est de 29,9% pour les éventualités générales, plus un taux variable pour les accidents du travail (par exemple, 1,5% pour le travail de bureau).
Les contributions sociales payées par l'employé : Les taux de cotisation généraux en date de janvier 2022 sont de 6,35% pour les salariés.
L'organisme compétent
Ministère de la Sécurité Sociale et de l'Emploi

Retour vers le haut

Le management des ressources humaines

 

Le recrutement

La méthode de recrutement
L'envoi d'une candidature doit comporter un curriculum vitae et des références, une lettre de motivation n'est pas toujours demandée (carta de presentación). Internet est de plus en plus utilisé, cependant dans certaines régions les entreprises apprécient que le candidat se présente directement sur place et dépose ainsi sa candidature. La méthode de recrutement se fait par entretien en face à face.
Les agences de recrutement
L' INEM est l'agence officielle pour l'emploi.
Des agences de recrutement (Michael Page),  et d'intérim (Kelly Services),  existent et aident les personnes à trouver un emploi. Les régions ont également un service d'aide à la recherche d'emploi.
Les sites de recrutement
InfoJobs.net
CBJobs España
Infoempleo.com
Monster
 

Le contrat

Le type de contrat
Le contrat de travail peut être écrit ou oral ; pour une durée indéfinie, pour une durée définie, de formation, de relais, de travail ou mission déterminée, en intérim.
Pour plus d'informations, consulter le site de l'INEM .

La rupture de contrat

  • La retraite
Le départ à la retraite se fait à 65 ou 64 ans (taux plein) ou 15 ans minimum de cotisation à la Sécurité sociale (taux proportionnel). Il existe également  un départ à la retraite partiel qui permet au retraité de partir et à un jeune ou un chômeur de prendre sa place tout en le formant ("contrato de relevo", contrat de relais). En janvier 2011, une réforme a été introduite, faisant passer l'âge de la retraite de 65 à 67 ans sur une période de 15 ans débutant en 2013.

 

  • Les démissions
Les différents types de licenciements : force majeure, collectif pour des motifs économiques, techniques, d’organisation ou de production, faute grave ou causes objectives.
  • Les autres méthodes possibles
Démission, non accomplissement du contrat par l’employeur, accord mutuel, clauses du contrat, fin de la durée du contrat ou de la réalisation des travaux ou du service objets du contrat, mort, retraite, invalidité, incapacité permanente totale ou absolue du travailleur ou de l'employeur.
Les lois du travail
Législation du travail
Consultez le site Doing Business, pour connaître les réglementations du travail qui s'appliquent aux entreprises.
 

Le règlement des litiges

 

Les procédures de conciliation

Les sources de conflits
Conditions de travail, harcèlement, discrimination, licenciement, non respect du contrat de travail, etc.

 

  • Cadre juridique
R.D.LG. 2/95 (en espagnol), Ley 22/03, Ley 45/02, R.D.LG. 1/95, L.O. 1/04, L.O. 3/07.

  • La procédure
Chaque Communauté Autonome a développé sa propre législation en la matière. Une entreprise implantée dans plusieurs Communautés Autonomes se soumet au règlement de l’État. Une demande de conciliation doit être déposée, ensuite l'autorité du travail (Autoridad Laboral) fait une tentative de conciliation. Si aucun accord n'est pris, le travailleur doit déposer une requête auprès du Tribunal des Affaires Sociales qui prendra une décision.
 

Les structures juridiques

  • Cadre juridique
Ley Orgánica 6/1985, de 1 de julio
  • L'organisme compétent
Juzgados de lo social (Tribunal des Affaires sociales)

 

 

Les partenaires sociaux

Le dialogue social et les partenaires sociaux
Il existe une quarantaine de syndicats de travailleurs (généraux ou régionaux) et un nombre très important de syndicats sectoriels/régionaux (gremios). Les négociations collectives sont étendues, dans le secteur privé comme dans le secteur public. La Constitution garantit le droit de grève, et ce droit a été interprété comme incluant le droit d'appeler à la grève générale pour protester contre la politique du gouvernement.
Le taux de syndicalisation
Le taux de syndicalisation est bas : 10% environ. 50% de la population active est couverte par des accords de négociation collective.
Les syndicats
Confédération Nationale du Travail

Confédération Générale du Travail

Commissions Ouvrières

Les organismes de régulation
Ministère du Travail et des Affaires sociales
 
 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022