Image monde - Attijari Trade
Contexte politico-économique

drapeau Brésil Brésil : Contexte politico-économique

Dans cette page : Le contexte économique | Le contexte politique | Réponse du pays au COVID-19

 

Le contexte économique

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Brésil est la treizième plus grande économie du monde. Le pays est toujours en train de se reconstruire après la récession qui s'est produite il y a huit ans, lorsque l'économie s'est contractée de près de 7 %. Depuis lors, le Brésil n'a pas été en mesure de croître au même rythme qu'au cours de la décennie qui a précédé la récession. Cependant, l'économie brésilienne a connu une reprise lente mais régulière ces dernières années. En 2022, le PIB a augmenté d'environ 2,8 %, principalement grâce à la consommation des ménages, aux investissements privés et aux exportations. La plus grande économie d'Amérique du Sud devrait croître à un rythme plus lent dans les années à venir, le FMI prévoyant une croissance du PIB de 1 % en 2023 et de 1,9 % en 2024.

En 2022, le taux d'inflation a atteint un niveau estimé à 9,4 %, dépassant l'objectif de 3,5 % de la Banque centrale et sa marge de tolérance de 5 % - et les salaires n'ont pas suivi. Toutefois, l'inflation devrait diminuer pour atteindre 4,7 % en 2023 et 3,9 % en 2024. Le taux d'inflation relativement élevé et le resserrement des conditions de crédit ont affaibli la consommation des ménages en 2022. Cependant, le gouvernement brésilien affirme que le pire pour l'économie est déjà passé. En 2022, la dette publique a diminué à 88,2 %, et devrait rester stable au cours des deux prochaines années à 88,9 % en 2023 et 90,6 % en 2024. Le solde budgétaire du gouvernement a enregistré un déficit de 6,5 % en 2022, un taux qui devrait légèrement augmenter à 7,5 % en 2023, avant de diminuer à 6,8 % en 2024. Bien que la pandémie ait eu un impact significatif sur l'économie brésilienne, le pays s'est redressé, suite à la mise en œuvre des mesures gouvernementales visant à contrer la crise économique qui en a résulté. Dans l'ensemble, les mesures anticycliques prises par le Brésil à la suite de la pandémie ont permis de stimuler l'activité économique, qui s'est progressivement redressée.

Le taux de chômage au Brésil a diminué en 2022, atteignant un taux de 9,8 %, le pays se remettant des effets de la pandémie. Toutefois, le gouvernement estime que les chiffres réels sont nettement plus élevés, car une enquête officielle sur le chômage montre qu'environ 32 millions de personnes sont sous-employées - ce qui signifie qu'elles ne travaillent pas ou travaillent moins qu'elles ne le pourraient. En outre, même ceux qui ont un emploi ont souvent des emplois informels. En fait, le gouvernement estime que 39,3 millions de personnes, soit 41,6 % de la population active qui a un emploi a un emploi informel. Le FMI s'attend à ce que le taux de chômage diminue légèrement pour atteindre 9,5 % en 2023 et reste stable en 2024, notamment parce que le secteur des services continue de se remettre des conséquences de la pandémie et que la consommation des ménages augmente avec la réduction de l'inflation. Par ailleurs, le pays reste confronté à des problèmes sociaux et présente l'un des niveaux d'inégalité les plus élevés au monde, avec de fortes disparités entre les régions du pays. Même si le Brésil a sorti 28 millions de personnes de la pauvreté au cours des 15 dernières années, 10 % de la population vit toujours dans la pauvreté, tandis que les 5 % les plus riches du pays ont le même revenu que les 95 % restants de la population.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 1.920,022.126,812.265,122.362,162.476,63
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,93,11,51,91,9
PIB par habitant (USD) 9.45510.41311.02911.44211.934
Solde des finances publiques (en % du PIB) -6,3-8,2-6,2-5,4-4,9
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 85,388,190,392,493,9
Taux d'inflation (%) n/a4,74,53,03,0
Taux de chômage (% de la population active) 9,38,38,28,18,1
Balance des transactions courantes (milliards USD) -53,62-40,60-40,77-45,35-50,28
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -2,8-1,9-1,8-1,9-2,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database, Dernières données disponibles.

Note : (E) Données estimées

 

Les principaux secteurs économiques

Le Brésil possède d'abondantes ressources naturelles et une économie relativement diversifiée. Le pays est le premier producteur mondial de café, de canne à sucre et d'oranges, et l'un des plus grands producteurs mondiaux de soja. Avec des forêts couvrant la moitié du pays et la plus grande forêt tropicale du monde, le Brésil est le quatrième exportateur mondial de bois. En outre, le Brésil abrite le plus grand élevage commercial du monde. Le pays attire également de nombreux groupes multinationaux dans les secteurs de l'alimentation et des biocarburants. Pourtant, même si l'agriculture représente 40,1% des exportations, elle contribue relativement peu au PIB (6,9%) et n'emploie que 9,1% de la population. En outre, en 2022, le pays a été frappé par une sécheresse qui a eu des répercussions sur les récoltes des principales cultures, notamment le maïs, le soja et le sucre.

Le Brésil est également une grande puissance industrielle, et a largement profité de ses richesses en minerais. Le pays est le deuxième exportateur mondial de fer et l'un des principaux producteurs mondiaux d'aluminium et de charbon. En tant que producteur de pétrole, le Brésil vise à devenir indépendant sur le plan énergétique dans un avenir proche, avec des réserves qui pourraient le placer parmi les cinq premiers producteurs de pétrole au monde. Par ailleurs, le pays s'affirme de plus en plus dans les secteurs du textile, de l'aéronautique, de la pharmacie, de l'automobile, de la sidérurgie et de la chimie. De nombreux grands constructeurs automobiles mondiaux ont installé des usines de production au Brésil. Le secteur industriel contribue à hauteur de 18,9% au PIB et emploie 20% de la population. Selon l'Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), le secteur industriel du pays s'est remis des effets de la pandémie, mais la production reste inférieure aux niveaux d'avant la pandémie. Si certaines industries, comme celles des biens d'équipement et des biens durables, ont connu une croissance en 2022, le secteur industriel dans son ensemble a encore subi les effets du resserrement des politiques monétaires et des taux d'intérêt élevés.

Le secteur des services représente 59,4 % du PIB brésilien et emploie 70,9 % de la population active. Ces dernières années, le pays s'est lancé dans la production de services à haute valeur ajoutée, notamment dans les domaines de l'aéronautique et des télécommunications. Le tourisme a également connu un essor ces dernières années, ce qui en fait un segment important du secteur. Même si le secteur des services a été le plus durement touché par la pandémie, il a connu une reprise significative en 2022, avec une croissance atteignant les niveaux d'avant la pandémie. La reprise du secteur a été principalement portée par les services aux familles, l'information et la communication, et les transports, ainsi que par un léger rebond de l'industrie du tourisme.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 9,7 20,6 69,7
Valeur ajoutée (en % du PIB) 6,8 20,7 58,9
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -1,7 1,6 4,2

Source : Banque Mondiale, Dernières données disponibles.

 

Retrouvez plus d’information sur votre secteur d'activité sur notre service Etudes de marché.

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
53,4/100
Rang mondial :
143
Rang régional :
24



 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6,26/10
Rang mondial :
51/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.

 

Retour vers le haut

Le contexte politique

Chefs de gouvernement
Président : Luiz Inácio LULA da Silva (depuis le 1er Janvier 2023) - le président est à la fois Chef d'Etat et Chef du Gouvernement
Les prochaines élections
Présidentielle : octobre 2026
Sénat fédéral (pour un tiers des sièges du Sénat) et Chambre des députés : octobre 2026
Le contexte politique actuel
En octobre 2022, les électeurs brésiliens se sont rendus aux urnes pour choisir entre deux candidats polarisants lors des élections présidentielles du pays. Le président de l'époque, Jair Bolsonaro, était candidat à la réélection contre l'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, l'un des dirigeants les plus populaires de l'histoire du Brésil. Le candidat d'extrême droite, Jair Bolsonaro, avait été confronté à une baisse significative de sa popularité en raison de la gestion de la pandémie par son gouvernement et des décisions controversées prises tout au long de son mandat, telles que la réduction du financement de l'éducation fédérale et l'assouplissement des lois sur la possession d'armes à feu. Son adversaire dans les sondages, Lula, avait effectué deux mandats présidentiels entre 2003 et 2010, et avait ensuite été emprisonné pour corruption, bien que sa condamnation ait été annulée par la suite. Le leader de gauche, issu du mouvement syndical, continue de diviser la politique brésilienne, car son image est associée à la fois au boom économique qui a permis à des dizaines de millions de Brésiliens de sortir de la pauvreté pendant ses mandats et aux accusations de corruption auxquelles il a dû faire face par la suite. Pourtant, sa campagne a rapidement pris de l'ampleur et Lula a remporté les élections en octobre 2022, avec 50,90 % des voix (contre 49,10 % pour Bolsonaro). Après la courte défaite électorale de Bolsonaro, cependant, nombre de ses partisans ont réclamé un coup d'État militaire et l'abolition de la démocratie dans le pays, une composante fréquente de nombreuses manifestations de droite au Brésil. Au cours de la première semaine de 2023, une semaine après que Lula ait prêté serment en tant que président, environ quatre mille personnes ont pris d'assaut la capitale du pays, Brasília, et ont occupé et endommagé des bâtiments gouvernementaux et judiciaires, notamment le Congrès, le palais présidentiel et la Cour suprême fédérale. Néanmoins, les autorités ont rapidement maîtrisé la situation et plusieurs arrestations ont été effectuées.
Les principaux partis politiques
Environ deux douzaines de partis politiques sont représentés au Congrès national brésilien. Les partis se regroupent généralement pour former des gouvernements de coalition. Cependant, les politiciens changent souvent de parti, ce qui a conduit à une faible discipline de parti.

Classés par ordre décroissant de sièges occupés, les principaux partis présents au congrès sont :

- Parti Social Libéral (PSL) : extrême droite, conservateur, nationaliste, militariste, libéral, anti-communiste, anti-féministe, anti-LGBTQI+, populiste.

- Le Parti des Travailleurs (PT) : centre-gauche, social-démocrate. Parti ayant le plus grand nombre d'élus dans tout le pays depuis 2003.
- Le Parti libéral (PL) : anciennement connu sous le nom de Parti de la République (PR). Centre-droite à droite, libérale, conservatrice, démocratie chrétienne.
- Le Parti Progressiste (PP) : de droite, nationaliste, conservateur.
- Le Parti Social Démocrate (PSD) : parti ouvert, centriste, libéral, démocratie chrétienne.
- Le Parti du Mouvement Démocratique (MDB) : parti ouvert, centriste, libéral, conservateur.
- Le Parti de la Social-démocratie (PSDB) : centre, social-démocrate, libéral, conservateur.
- Le Parti Socialiste Brésilien (PSB) : centre-gauche à gauche, social-démocrate, nationalisme économique, interventionnisme étatique.
- Les Républicains : droite, conservateurs, démocratie chrétienne.
- Les Démocrates (DEM) : centre-droit à droite, conservateur, libéral, démocratie chrétienne.
- Le Parti travailliste démocratique (PDT) : centre-gauche, social-démocrate, travailliste.
- Solidarité (SDD) : gauche, social-démocrate, travailliste.
- Le Parti chrétien social (PSC) : droite à extrême droite, conservatrice, démocratie chrétienne.
- Podemos (PODE) : centre-droit à droite, nationaliste, populiste.
- Le Parti républicain de l'ordre social (PROS) : centre-gauche, libéral, social-démocrate, démocratie chrétienne.
- Le Parti travailliste brésilien (PTB) : droite à extrême droite, conservatisme social, nationalisme brésilien, populisme de droite.
- Le Parti Socialisme et Liberté (PSOL) : de gauche à extrême gauche, social-démocrate, anticapitaliste, écologiste.
- En avant (Avante) : centre, Troisième Voie, populisme.
- Le Nouveau parti (NOVO) : centre-droit à droite, libéralisme.
- Le Parti communiste du Brésil (PCdoB) : gauche, communisme, marxisme-léninisme.
- Citoyenneté (Cidadania) : centre à centre-gauche, libéralisme social, Troisième Voie.
- Patriote (Patriota) : de droite à extrême droite, conservatisme social, libéralisme économique, militarisme.
- Le Parti Vert (PV) : centre à centre-gauche, social-démocrate, écologiste, politique verte.
- Sustainability Network (REDE) : centre à centre-gauche, politique verte, progressisme, environnementalisme

La nature de l'Etat
République fédérale basée sur une démocratie parlementaire. La constitution du Brésil donne des pouvoirs importants au gouvernement.
Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'État et du gouvernement. Il détient le pouvoir exécutif et nomme le Conseil des ministres. Le président et le vice-président sont élus au suffrage universel pour un mandat de quatre ans, avec possibilité de réélection pour un second mandat successif.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est bicaméral. Le Congrès national est composé de deux chambres: le Sénat (chambre haute) et la Chambre des députés (chambre basse). Le Sénat est composé de 81 membres (trois membres pour chacun des 26 États et le District fédéral de Brasilia), chacun élu à la majorité pour un mandat de huit ans, avec un tiers et deux tiers des membres élus alternativement tous les quatre années. La Chambre des députés est composée de 513 membres, avec des sièges attribués selon la représentation proportionnelle pour un mandat de quatre ans. Il existe également des assemblées législatives et des administrations au niveau des États dans chacun des 26 États du Brésil et dans le district fédéral.
 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
111/180
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
2/7
Libertés individuelles :
3/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Retour vers le haut

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
The information on the economic recovery scheme put in place by the Brazilian government to address the impact of the COVID-19 pandemic is available on the website of KPMG.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the Brazilian government, please consult the section dedicated to Brazil in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Décembre 2023